ayathequeen-mode-beaute-lifestyle-hairtalk-saimer-et-aimer-ses-cheveux

Hairtalk 1: S’aimer et aimer ses cheveux

Montres moi tes cheveux et je te dirais qui tu es…

Cet article aurait dû être posté depuis bien longtemps, mais vous me connaissez, je n’aime pas faire les choses aux hasard « à la vas vite » surtout quand il s’agit du blog. Cette rubrique est de loin celle qui me demande le plus de travail, mais en même temps j’aime prendre le temps d’organiser et structurer les articles pour vous permettre une lecture simple, fluide et agréable. J’ai l’intime conviction qu’un article visuellement bien structuré donne toujours l’envie d’être lu, n’est-ce pas ?

 

Beaucoup d’entre vous suite à mes dernières photos postées sur Instagram m’ont complimenté sur mes cheveux (je vous en remercie encore) et m’ont par la même occasion questionné sur ma routine soin des cheveux… plutôt que de répondre individuellement à chaque personne, j’avais proposé de vous rédiger un article ou je vous détaillerais tout sur mes cheveux, ce à quoi vous étiez plutôt enthousiastes et moi aussi. Par contre c’est en planifiant l’article que je me suis rendu compte de sa difficulté, car j’avais l’impression d’avoir trop à dire sur ce sujet-là. Pour faire simple je me voyais mal vous écrire un article en 5 lignes qui résument ma routine et les produits qui la composent sans même vous expliquer quand, pourquoi et comment j’établis cette routine et surtout quel a été l’élément déclencheur qui m’a fait comprendre que prendre soin de mes cheveux était plus qu’important. C’est pourquoi j’ai trouvé meilleur d’écrire une session « hairtalk» déclinée en plusieurs étapes qui résumeront ce que j’ai appris, aimé, moins aimé, mes astuces… qui pourront vous aider à prendre soin de vos cheveux. Par cette session je vous invite vivement à partager votre expérience dans les commentaires, pour que l’on puisse toutes en profiter. Let’s go !

Je débuterai par quelque chose dont je me lasse d’entendre ces derniers temps, mais mes sœurs, arrêtez de penser que vos cheveux sont « trop compliqués » à entretenir: ceci est une idée reçue mesdames. Vos cheveux sont vos cheveux, il vous suffit d’un peu de bonne volonté et de patience et d’aussi un peu de connaissance pour vous en occuper (je compte bien vous y aider).Si vous êtes « Nhappy » (porter ses cheveux naturels)  aujourd’hui il existe toute une ribambelle de produits destinés à l’entretien du cheveu afro, donc aucune excuse. Si vous avez les cheveux défrisés, vous trouverez votre bonheur en matière de produits d’entretien également ! Si vous rencontrez des difficultés à prendre soin de vos cheveux peu importe la texture, essayez de prendre le problème dans un autre sens, par là je veux vous inciter à vous demander ce que vous pourriez améliorer dans votre routine ou quelle routine vous pourriez mettre en place pour assurer une bonne santé à vos cheveux.

Pour ma part, c’est clairement YouTube qui m’a incité à prendre conscience que mes cheveux constituaient et reflétaient bel et bien une partie de moi. J’ai commencé par faire mon big chop (comprenez par-là couper la totalité de mes cheveux) en 2013. Je regardais énormément de vidéos dans le but d’en apprendre plus sur mes cheveux, et aussi parce qu’à cette période-là , j’en avais ras-le-bol de défriser mes cheveux. J’ai voulu tenter l’expérience de la boule à z. Au début j’ai demandé à ma sœur de me couper juste la partie défrisée de mes cheveux et de laisser la partie crépue car je n’assumais pas de ne plus rien avoir sur la tête. Mais en même temps j’avais cette envie folle de tout enlever, c’est ainsi que deux semaines plus tard je suis retournée voir ma sœur pour quelle me rase tout. Le choc total quand j’ai d’abord recueilli mes cheveux dans mes mains et en second quand je me suis regardé dans le miroir , j’étant en mode « mais t’es qui toi ? » d’un côté, ca été difficile de me dire que c’était bien de moi qu’il s’agissait. D’un autre, je me sentais tellement soulagée et franchement j’ai adoré cette expérience car elle m’a appris à ne plus être attachée et dépendre de mes cheveux, à découvrir mon crâne, (comme j’aime si bien le dire), accepter et apprendre à aimer ma beauté, mon « moi » à l’état brut et ça c’était vraiment cool ! Ah oui j’oubliais, j’ai aussi gagné beaucoup de temps le matin : plus besoin de passer des heures devant le miroir ou bien de devoir m’asseoir pendant 15 ans pour qu’on me fasse des braids. Coté soins, gain de temps aussi car shampooing, après shampoing et masque se faisaient très rapidement et économie d’argent car moins de longueurs = moins de produit à appliquer. C’est peut-être bizarre pour certaines ou normal pour d’autres mais me couper les cheveux à ce moment-là était ce dont j’avais besoin, la sensation de légèreté que je ressentais n’avais juste pas de prix ! Bien évidement mon parcours par la suite avec mes cheveux a connu bien des hauts et des bas , il est clair que ça n’a pas toujours été facile de rester focus et de garder la même motivation qu’au moment du big chop mais aujourd’hui je suis très heureuse d’être passé par là, d’avoir eu le courage de prendre une telle décision qui m’a permis d’avoir cette connaissance du cheveu afro que j’aimerai partager avec vous et qui je l’espère pourra vous donner/redonner envie de prendre soins de vos cheveux si manque de motivation est. J’ai l’habitude de dire que l’état de nos cheveux reflète notre état d’esprit, je le pense vraiment et vous savez que j’ai raison. Ce que j’ai personnellement compris de mon expérience avec mes cheveux est que la nécessité avant  toute chose, c’est de les aimer . Oui, aimez vos cheveux, acceptez les tels qu’ils sont et vous verrez qu’en prendre soin ne sera plus qu’un jeu d’enfant. Il est également important de ne pas se focaliser sur la longueur des cheveux mais plutôt sur leur santé car un cheveu qui est long mais qui se casse ne sert strictement à rien, et vos efforts ne rimeront à rien; mieux vaut avoir un cheveux court et en bonne santé qui pourra pousser tranquillement.

C’est sur ces mots que prend fin cette première étape de notre « Hair talk »  Je vous donne rendez-vous très vite dans un prochain article ou nous aborderons le thème du mouvement « nhappy » ainsi que l’importance de choisir des soins adaptés à son type de cheveux

Énormes bisous

Aya

Commentaires
  • Fanny

    Répondre

    J’ai adoré ce billet et je t’avoue que je fais partie de celle qui trouvent que c’est compliqué de bien prendre soin de ses cheveux. Grâce à tes conseils, je pense que je vais bientôt changer d’opinion. Merci beaucoup de prendre le temps de traiter de ce sujet.

    12 juin 2019
Poster un commentaire

id, sed ipsum quis ipsum commodo ut elementum