ayathequeen-mode-beaute-lifestyle-la-petite-robe-en-pagne-2

La petite robe en pagne

 

En pleine préparation de la collection printemps été 2019 pour la marque Noeshi Clothing, il me vint à l’esprit de remettre au gout du jour cette robe que j’avais dessiné un peu plus d’un an auparavant et qui n’ait malheureusement pas pu voir le jour pour les raisons que vous connaissez. Toujours lors de mon shooting “post baby” (comprenez “après accouchement”) j’avais décidé de mettre cette robe que bizarrement je n’osais pas porter avant ma grossesse, comme si j’avais besoin de revivre, de me ressentir “moi”, de me sentir encore plus féminine qu’avant, de me retrouver devant l’objectif de mon amie C (l’éternelle et fidèle) et d’y jouer, comme avant. L’intérêt de ce shoot était de pouvoir relancer le blog dès septembre, je m’étais dis “retour en force”, puis octobre, puis novembre … et puis finalement j’écris alors même que je n’ai aucune idée du jour où cet article paraitra ni même quand le blog ré-ouvrira ses portes mais ce qui est sur, c’est que j’écris car vous me manquez terriblement.

Concernant la robe, ça été aussi un vrai chalenge de la réaliser. C’est comme si cette période grossesse que j’ai pourtant adoré (et j’insiste) m’avait vidé de moi même, de ma passion. Bizarre, mais durant ces neuf mois je n’avais aucune envie de couture, parfois je me forçais pour les besoins de certaines clients surtout avec le boom des fameux tote bag, je n’avais malheureusement pas d’autres options que de coudre, mais sans plaisir : c’était nul autant vous le dire. Et ce n’est qu’une semaine avant ce fameux shooting que je retrouva l’envie de confectionner, de m’éclater, de créer comme avant ainsi que de dénicher de de beaux tissus. Je repris donc le patron de la première version pour l’améliorer, parfaire quelques détails pour en donner ce que vous voyez sur les clichés ci-présents. J’ai voulu mettre en avant ce coté simple mais assez girly qui me définit et qui définit bon nombre entre nous tout en y ajoutant un petit coté sophistiqué avec un dos dénudé mais pas trop pour ne pas tomber dans d’autres définitions, assez pour se sentir femme. C’est ce dont j’avais besoin à ce moment là, et cette petite robe en pagne était parfaite pour ça.

Lemonade braids sur la tête, j’avais déjà visualisé la coiffure que je voulais pour ce retour devant l’objectif, quelque chose qui pourrait me rappeler mes racines, mettre en avant mon naturel quelque chose de fort mais avec lequel je me sentirais assez à l’aise au point d’en jouer. Ensuite ce sac en bambou, dans le même esprit, tendance je vous l’accorde car on le voit partout et à toute les sauces, je l’avais eu à Topshop sur Oxford Circus  en mars dernier, je n’avais eu l’occasion de le porter. Epuré et ethnique , je savais qu’il serait parfait pour ce look. Pour les bijoux, mes habituelles créoles on fait l’affaire, comme toujours.

De retour avec plus de force et plus d’envie de créer , d’échanger, de partager et de vous sublimer rien ne me ferait plus plaisir que de vous voir toujours aussi nombreuses ici , notre espace , “notre maison-internet” comme j’aimais le dire. Je vous embrasse très fort mes reines.

 

Détails du look:

 

Aya

Commentaires
  • Fanny

    Répondre

    Cette robe est de toute beauté et elle te va à ravir. Je suis très contente d’être tombée sur ce blog, car tu me donnes pas mal d’idées de tenues. Merci pour le partage.

    12 juin 2019
Poster un commentaire

in pulvinar ut mattis Praesent vel, Praesent